Outre mon travail sur le paysage et les notions de territoires (I SEE SEA, Iceland, Québec, Corse, Traverses, O ...), ma photographie explore notamment le portrait, dans des mises en espace, des mises en scène thématiques ; j'ai composé des tableaux, autour de thèmes que j'avais explorés dans la série «Histoires» : le corps, la nature, le corps dans la nature, le corps animal, la chimère, le corps dans le décor. L'aboutissement de ces recherches, les photogravures et sérigraphies des collages de la série «UTAH» sont travaillées comme des objets photographiques.
Je pousse actuellement mes recherches avec d'autres procédés, présentés dans la série "La Chambre".
«Histoires», dont une sélection est présentée ici, se veut être, en quelque sorte, un journal photographique intime et imaginaire dans lequel corps et décors se fondent ou se répondent. De par la technique utilisée et la volonté de travailler la fiction, je me rapproche d'un traitement cinématographique dans l'esthétique. Cette succession de vues peut aussi se métamorphoser en un roman-photo. Je me trouve à la fois dans un travail de mise en scène poussé (tout en veillant à bien garder un espace disponible pour l'accident transcendant) et dans un jeu sur le motif, l'évasion visuelle, où l'espace détermine la présence d'un être ou non.

Avec «Polaroids», je me retrouve dans une recherche onirique par un travail sur l'objet photographique lui même, alors que «Water Drop» est une étude purement plastique.


Inspiré, entre autres, par le travail du courant surréaliste, je vous propose une histoire (sans fin) du songe, du mensonge.

La vie est un mensonge … un songe … la photographie est un mensonge …

français / english
Simon Jourdan